Le fugitif d’Aguerd Imlaln

Aller en bas

Le fugitif d’Aguerd Imlaln

Message par toufitri le Mar 24 Juin 2008 - 23:20

sujet retiré


Dernière édition par toufitri le Lun 21 Juil 2008 - 3:27, édité 1 fois

toufitri

Nombre de messages : 71
Age : 40
Localisation : Dar wamane
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fugitif d’Aguerd Imlaln

Message par Atlaslion le Mer 25 Juin 2008 - 2:23

ca me rappelle l histoire de Balimako clown
avatar
Atlaslion

Nombre de messages : 140
Age : 46
Date d'inscription : 24/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fugitif d’Aguerd Imlaln

Message par echbab le Mer 25 Juin 2008 - 16:18

toufitri a écrit:Le fugitif d’Aguerd Imlaln

Liberté chérie:

Je ne serai jamais attaché qu’à une seule chose : mon ombre, cria lhus devant l’entrée de la caverne située sur l’autre flanc d’Assif d’Aguerd Imlaln !
Comment peut-on concevoir cette jolie négritude D’Aguerd Imlaln, ces jolies filles aux yeux noisettes au teint de la nuit de pleine lune, Khlijja, Zaina, Um Lkhir, ce sont toutes ces belles femmes noires, avec
des empreintes de beauté qui raconte mille et une journée de chameau de leur lointain Burkina Fasso ! Mais ce sont des femmes d’esclaves, qui ont nourrit le village d’une descendance aphro-amazighe !
Ce sont les femmes de Lhous, Blal, Blekhir, des issemgane achetés à des brigands arabes qui sillonnaient les rives du Sénégal pour capturer de la chair humaine !
Lhus, fut acheté en premier par Da brik de Fieghel, un village d’à coté, il l’a tellement mal traité que Da najim D’aguerd Imlaln lui demanda de le lui vendre ! Ce fut fait.
On raconte que la caverne lui servait de refuge, car da Najim ne pouvait pas monter le chercher, alors il payait des hommes pour aller le chercher attaché par des chaines : un bambin de 10 ans !
Fieghel situé entre Gdourt et ait Mansour, avait une particularité qui attirait beaucoup de visiteur Ahwach, qui est allé jusqu ‘à la RTM à ses début !
Ce sont ces voix de bout de femmes noires qui portent jusqu’à l’infini un souffle de liberté telle leur congénère des champs de coton de la Louisiane ! Plus tard Lhai Hmad U gdourt, vantait les mérites de ces
affranchis par leur courage et les citait en exemple, lorsqu’il a du mal à recruter à Tiwado et Ait Bounouh!
-Han irgazn d’utmine Aguerd Imlaln d fieghil agh llan, atihrai !!! Revenons à Lhus, il s’évadait même dans ses rêves vers un père et une mère au lointain, dont il ne peut plus reconnaître le chemin car
les brigands lui avaient bandé les yeux pendant plus de trente jours alors qu’il n’avait que six ans !! Il parlait le mooré : dialecte de son village natal !
Ilo raconte toujours que la tête s’appelait dans son langue Zugu Zutu ! et le pieds s’appelle karga karse !
Il montait sur un palmier et criait : Ye we mobwe loma ye we bombwe !

A suivre

Les femmes noires sont ttes belles, celles de Aguerd Imlaln encore pire c la beauté signature tambukto.
Je savais pas que tu parlais Bambara! C'est une bel histoire!

echbab

Nombre de messages : 92
Age : 60
Localisation : Adad Amawas
Date d'inscription : 05/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fugitif d’Aguerd Imlaln

Message par toufitri le Lun 21 Juil 2008 - 3:28

Atlaslion a écrit:ca me rappelle l histoire de Balimako

sujet retiré


La mouche qui veux piquer la tortue se casse le nez!!

toufitri

Nombre de messages : 71
Age : 40
Localisation : Dar wamane
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fugitif d’Aguerd Imlaln

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum